Une tradition de Noël à la une : la bûche

Bientôt le réveillon de Noël avec son cortège de délices sur la table et l’inévitable bûche de Noël ! Mais savez-vous vraiment d’où vient cette tradition et quelle en est sa signification ? Le Marché de Noël de Clermont-Ferrand vous dit tout sur la bûche de Noël...

en savoir plus >>

Une tradition de Noël à la une : les cadeaux

Une nouvelle tradition de Noël à la une cette semaine : le Marché de Noël vous explique pourquoi il est de coutume de s’offrir des cadeaux le 25 décembre...

en savoir plus >>





















Une tradition de Noël à la une : la bûche

Bientôt le réveillon de Noël avec son cortège de délices sur la table et l’inévitable bûche de Noël ! Mais savez-vous vraiment d’où vient cette tradition et quelle en est sa signification ? Le Marché de Noël de Clermont-Ferrand vous dit tout sur la bûche de Noël...

 

Une tradition de Noël à la une : la bûche

 

Une tradition française

C’est uniquement en France, depuis plusieurs siècles, qu’existait la coutume de flamber dans l'âtre une très grosse bûche d'arbre fruitier (pommier, cerisier, prunier, olivier, ...) ou de bois « franc » comme le chêne ou le hêtre, et de le laisser se consumer très lentement lors de la veillée de Noël. La flambée de la bûche de Noël était un véritable rituel de bénédiction : selon les régions, elle était saupoudrée de sel, arrosée de vin ou d'eau bénite, d'huile, de lait ou encore de miel en récitant des prières chrétiennes. Généralement, la coutume voulait que la bûche se consume durant trois jours... Sinon, gare au malheur pour l’année à venir !

 

L’origine du dessert contestée !

Avec l’arrivée des poêles en fonte, cette tradition s’est peu à peu perdue au bénéfice d’une bûche de Noël pâtissière, dessert incontournable en cette période de fêtes. Il est cependant difficile de savoir qui en est son véritable créateur. Une histoire raconte que ce serait un apprenti pâtissier d’une chocolaterie du quartier parisien de Saint-Germain-des-Prés qui en aurait eu l'idée vers 1834. Une autre version soutient qu’elle serait en réalité une invention lyonnaise datant des années 1860. Il se murmure enfin que Pierre Lacam, glacier du prince Charles III de Monaco, aurait pu être le créateur de la bûche de Noël pâtissière en 1898...

 

Le dessert indétrônable de Noël

Aujourd’hui, qu’elle soit glacée ou pâtissière, la bûche est devenue le dessert de Noël préféré des français, déclinée selon les goûts et les régions. Il s’agit par exemple d’un des desserts véritablement traditionnels en Corse, où on la cuisine à la châtaigne bien sûr !